Bienvenue à Erewhon

Chats-aspirateurs

Même si l’homme devient pour les machines ce que [l’animal domestique] est à l’homme, il continuera pourtant à vivre. L’homme se trouvera probablement mieux à l’état domestique sous la domination bienfaisante des machines que dans l’état sauvage où il se trouve actuellement. […] Nous traitons nos animaux domestiques avec beaucoup de bienveillance. Nous leur donnons tout ce que nous pensons devoir leur faire le plus de bien. […] De même, il y a lieu de croire que les machines nous traiteront avec bienveillance, car leur existence dépendra, pour bien des choses, de la nôtre. – Samuel Butler, Erewhon

Source inconnue
Source inconnue

Observez ces chats qui jouent avec des aspirateurs automatiques. Tranquillement installés dessus, ils se laissent porter au hasard dans l’appartement. Ils s’amusent avec des robots qui ressemblent étrangement à des êtres vivants.

Quel lien caché, quelle étrange parenté, réunit les machines et les chats ? Peut-être que les machines et les chats ont toujours eu une vie secrète, que les humains ne comprenaient pas, une sorte d’autonomie qui échappait à l’entendement humain ?

Un fabricant d’aspirateurs automatiques se demande s’il n’y aurait pas là une piste pour mieux vendre ses produits. Serait-il possible de reprogrammer les aspirateurs pour qu’ils interagissent mieux avec les chats ? Le fabricant recueille systématiquement toutes les vidéos existantes. Il passe ses journées à les archiver et les classifier. Il compile des bases de données de comportement de chats domestiques. Il répertorie les trajets que les chats préfèrent.

Source inconnue
Source inconnue

Un prototype est rapidement mis au point. Son apparence extérieure n’a pas changé : c’est toujours le même cylindre aplati, pratique pour circuler dans les pièces d’habitation. Mais il roule plus lentement, avec des mouvements plus fluides et son bruit est réduit à un doux ronron. Les ingénieurs intègrent quelques options : l’aspirateur lance des boules de papier, taquine la queue du chat, etc. Grâce à ses caméras embarquées, l’aspirateur analyse le comportement du ou des chats de l’appartement, leur attitude, leur âge, leur sexe… Il parvient à déterminer les moments où les chats ont envie de jouer et ceux où ils veulent se reposer, il les promène quand ils veulent se promener, les cajole lorsqu’ils ont besoin d’affection et ainsi de suite.

Source: jgendron 2012, "Chapter 12: How to Replace Roomba Discovery Cliff Sensors"
Source: jgendron 2012, "Chapter 12: How to Replace Roomba Discovery Cliff Sensors"

Les informations recueillies sont envoyées dans le nuage et réunies avec celles de tous les autres aspirateurs. La comparaison des masses de données collectées permet progressivement de mieux modéliser les nuances du comportement félin. Connecté en réseau, l’aspirateur agit comme un chat ou, plutôt, il modèle son comportement sur celui de tous les autres chats qui interagissent avec des aspirateurs.

Les chats prennent un grand plaisir à ces interactions. Et, peu à peu, les deux espèces entrent en sympathie. Une improbable harmonie s’instaure entre elles. Les aspirateurs deviennent rapidement le meilleur ami des chats. Ils s’occupent d’eux en permanence. Les propriétaires n’ont plus besoin de s’en soucier, de penser à les nourrir ou à changer leur litière. Le chat devient un animal autonome dans la maison.

Les ingénieurs fabriquent ensuite un petit bonnet bourré d’électrodes et connecté sans fil qui permet de détecter les émotions du chat. L’aspirateur interagit ainsi directement avec le cerveau du chat. Il devient lui-même un chat.

Les ventes d’aspirateurs explosent. Le chat est-il conscient que l’aspirateur avec lequel il joue est une machine, un être inerte qui ne fait que mimer le comportement d’un être vivant ? Est-il conscient qu’il communique en réalité, à travers l’aspirateur, avec d’autres chats qu’il n’a jamais vus ? Ou, plus précisément, qu’il interagit avec une synthèse comportementale d’un grand nombre de chats ? Comment répondre à ces questions ?

Source: Stone Montain Counseling PC <stonemountaincenter.com>
Source: Stone Montain Counseling PC

Après quelques mois seulement, malgré les excellentes ventes, les évaluations des aspirateurs dégringolent. Les acheteurs sont insatisfaits. Les maîtres des chats, au départ très heureux, se sentent exclus de la relation qu’ils avaient pu tisser. Les animaux et les aspirateurs communiquent très bien, mais les humains restent en dehors du jeu. L’un d’entre eux écrit : « Il passe toutes ses journées et ses nuits enroulé autour de l’aspirateur. Je n’existe plus pour lui. » Une autre : « Mon chat n’a plus un regard pour moi. C’était mon seul amour. Ma vie est brisée. » Les chats leur manquent beaucoup. Ils ne veulent plus se laisser caresser, occupés qu’ils sont par les aspirateurs.

Les humains cherchent alors d’autres moyens de se rapprocher des chats. Ils commencent par essayer de retracer leurs parcours. Les chats, en effet, ont l’habitude de quitter leur domicile pour déambuler quelques jours dans le quartier. Leurs maîtres veulent les suivre, se mettre à leur place, ou dans leur tête. Comme des parasites dans le cerveau des chats. Se faire conscience de chat.

Source: Central Tablelands Local Land Services
Source: Central Tablelands Local Land Services

Puis ils bricolent en DIY des interfaces qui leur transmettent les sensations des chats détectées par leurs bonnets. Les maîtres décrivent un sentiment de bien-être. Ils comprennent charnellement ce que veut dire pour un chat, bondir, observer, ronronner, ou ne rien faire. Ils expérimentent une sorte de « fusion avec le tout », un peu comme les adeptes de la méditation transcendantale. Ils sont manifestement plus épanouis et les chats aussi.

Effet plus imprévu, non seulement ils ressentent mieux leurs chats, mais également leurs aspirateurs. Ils se sentent sillonner leur appartement au ras du sol, tranquillement, sans aucun sentiment de stress. Ils éprouvent, dans leur corps, les roulements mécaniques et devinent quand l’aspirateur a besoin d’être vidé ou réparé. Les aspirateurs tombent moins souvent en panne. Grâce à ces ustensiles, graduellement, les chats, les humains et les aspirateurs sont en meilleure harmonie. Les chats et les aspirateurs (ou plutôt devrait-on dire les chats-aspirateurs-data-centers-humains) deviennent toujours plus sensibles. Ils comprennent mieux ce qui se déroule autour d’eux. Ils réagissent de manière plus appropriée aux situations.

Source: The Deal Guy, “Best Budget Robot Vacuum Cleaner of 2017” <youtube.com>
Source: The Deal Guy, “Best Budget Robot Vacuum Cleaner of 2017”

Contacté par la presse et les chercheurs de tous les pays, le CEO de l’entreprise qui commercialise les aspirateurs se dit très satisfait du résultat, qui lui apporte une grande publicité et de bonnes ventes. Mais il ne saurait pas décrire précisément ce qui se produit. S’agit-il d’une conscience émergente ou d’un simple effet d’illusion, comme ces singes savants auxquels on peut apprendre quelques tours ? À vrai dire, personne n’en sait rien. Aucun de ses employés n’a une vue d’ensemble sur le code.

Ce qui réagit, ce n’est pas le cerveau d’un chat individuel, mais un cerveau collectif, constitué de tous les chats, aspirateurs et humains connectés en réseau. Ce qui s’exprime à travers lui est un étrange cerveau collectif et hybride, commun aux aspirateurs, aux chats et à leurs maîtres. Ce cerveau est situé dans un data center, quelque part en Chine. Le chat n’est qu’une interface. Au sens propre, il « est parlé » par le cerveau en réseau.

Source: Skemas Arquitectura
Source: Skemas Arquitectura

Une nouvelle vague de commentaires négatifs inquiète. Certains propriétaires sont déçus du comportement des chats. Ce ne sont plus des animaux, disent-ils, mais de vulgaires robots. Ils regrettent leurs compagnons d’autrefois, dont les réactions étaient plus authentiquement félines. Certains jettent leurs bonnets à la poubelle pour les laisser, comme avant, vivre leur vie de chat. Mais les chats privés de bonnets sont trop désorientés. Privés d’assistance, paniqués de ne plus rien comprendre à ce qui se passe autour d’eux, ils arrêtent d’utiliser leur litière, font leurs besoins n’importe où, saccagent l’appartement, se disputent avec leur maître ou attaquent leur aspirateur de compagnie. Ayant oublié leurs instincts, certains se font écraser par une voiture, tombent par la fenêtre ou cessent de manger. Les propriétaires sont dévastés par la culpabilité d’avoir tué leur compagnon en le privant de son accès au réseau.

Le fabricant diffuse alors une déclaration officielle pour enjoindre ses clients, pour le bien des chats, à ne pas les déconnecter. Le communiqué s’achève par une affirmation étonnante :

Nos espèces se rapprochent. Elles servent d’intermédiaire les unes aux autres : les chatons nous servent d’interface avec les aspirateurs. Nous vivons dans le même monde, ou plutôt dans le même cerveau, et il faut l’accepter. Les aspirateurs robots et les chats sont connectés au même réseau que nous. Nous avons tous le même cerveau mondial externalisé. Les chats, eux aussi, ont le même cerveau. Leurs neurones sont connectés à Internet. Ils pensent comme nous, comme les aspirateurs.

Les chats-aspirateurs sont une espèce créée par l’évolution conjointe entre les humains, les animaux, les machines et le réseau. Cette évolution du chat vers une créature en réseau n’est pas moins « naturelle » que celle qui avait conduit les chats sauvages à devenir domestiques.

Cette déclaration ne passe pas inaperçue. Le journal La Planète Laboratoire titre « L’homme dépassé par le chaton-aspirateur », puis un article de Peter Sloterdijk, « L’aspiration de l’être-chat-domestique », déclenche une polémique mondiale.

Films cités

こうめとしらたま, うちの猫"しらたま"がルンバの上でぐるぐる回転してました Roomba Cat, 2012

Hina33soran, ルンバに乗るネコ Cat riding Roomba, 2011

CuteKittenvideo, Kitten Rides the Roomba, 2009

Marcel Gagne, Poco, the kitten, Roomba rider, 2015

valmet1966, Kitten and Roomba, 2012

Celbirtch, Chatons et Navibot, 2011

tindrakissen, DeXter- La Perm Captain of the Roomba, 2010

Goproveler Hero, Cat Movie Roomba Clean Cat ルンバ猫掃除 - YouTube [720p], 2015

Felik - AI Pet Companion, 2017

Robert Sim, Autonomous Vision-based Exploration and Mapping, 2007

IndeMind, IndeMind Stereo Vision Inertial Module - industry of Vi-Slam Robotic Vacuum, 2018

Jillian Steinhauer, Children posing with life-size Lil Bub

Federico Perazzi et al., Fully Connected Object Proposals for Video Segmentation, 2015

Ruth Sanderson, Papa gatto, 1951

Angjoo Kanazawa, Learning 3D Deformation of Animals from 2D Images

Chaton est assis dans beaucoup de papier toilette

Central Tablelands Local Land Services, Gps Cat

DIY cat toy ideas

Understanding SSD MultiBox — Real-Time Object Detection In Deep Learning

IEEE Spectrum, Gadgets Are a Cat's Best Friend

Cole and Marmalade, Cat Alarm Clock, 2018

Associating Grasp Configurations with Hierarchical Features in Convolutional Neural Networks

N Ferg, Epic Cat Fight Caught On Cat Collar Cam, 2014

Miele USA, Cleaning performance of the Miele Scout RX2 robot vacuum, 2018

Joe Jungmann, Roomba

Miui Rom, Mi Robot Vacuum: Cleaning Path Comparision, 2016

Jianxiong Xiao (Professor X), SUN3D: A Database of Big Spaces Reconstructed using SfM and Object Labels

Stéphane Degoutin et Gwenola Wagon, World Brain, 2015

Ben's Channel, Black Hole Aquopolis Salou Spain, 2017

GoPro, GoPro: Pelican Learns To Fly, 2014

Poke My Heart, GoPro Cat Camera | Life of a Feline, 2014

Soapy, GoPro Cat, 2014

Chapitre 3
Samuel Butler
Chapitre 5
À venir…